Vous travaillez dans la mode ?

Il ya quelques temps je déjeunais avec un ami qui travaille aussi dans l'édition et qui passait par le bureau. En fait ce déjeuner suivait une réunion de travail assez intense et intéressante. Ledit déjeuner avait donc comme objectif de détendre un peu l'atmosphère et d'aborder un ton plus convivial (après avoir discuté chiffres, plan de comm, opérations spéciales, etc.). C'est vrai que c'est un bon pote mais il est toujours délicat de passer sur un registre professionnel avec des amis.

Bref, ce repas (avec cet ami de 10 ans quand même) c'est terminé en séance d'humiliation et en source d'énervement. Normalement je devrais en rester là et garder ce moment privilégié de frustration mais … pourquoi conserver par devers moi tant de bile et de contrariété alors que je peux l'étaler impudiquement comme ça sur la toile pour me défouler.

Je ne reviendrai pas sur ma maladresse maladive et sur ma timidité endémique qui pollue et anihile tous mes efforts pour aborder une personne de la gent féminine (après tout cela concerne 20 % de mes posts sur ce blog).

Et cela continue encore et encore. Ainsi donc il y a quelques jours Cet Ami (CA pour simplifier) m'invite à déjeuner pour faire suite à cette fameuse réunion. Au programme parler un peu boulot et beaucoup d'autres choses (la politique, les femmes, la vie, les sorties ciné, les abeilles, etc.).

Par le plus grand des hasards nous sommes assis à côté de 2 jeunes femmes assez différentes l'une de l'autre. Profil 1 : tailleur, l'air pressé et pincé, bref le prototype de la consultante. Profil 2 : bohème, réveuse, douce, charme juvénile et évanescent.

Profil 1 : englouti son déjeuner (salade et eau plate) puis disparait du champs de l'équation. Profil 2 : prend son café. Croise le regard de Cet Ami (qui ne m'écoute plus de puis longtemps, bien sûr, ayant un autre sujet de concentration).

Profil 2 : aborde Cet Ami: "Vous avez pas une prise téléphonique à côté de vous, je voudrais recharger mon portable." "Non désolé, y'a pas !".

Et là, Cet Ami attaque avec (rrrrrrroulement de tambourrrrrrr) la phrase qui tue : "Vous travaillez dans la mode ?". Je suis bouche bée ! Et pourquoi pas dans la boucherie? dans le papier hygiénique? dans le porno ? aux impôts ?

NON, la phrase qui tue C'EST : "Vous travaillez dans la mode ?" accompagné d'un sourire innocent et sincère.

Et bien NON, profil 2 ne travaille pas dans la mode MAISMAIS elle se fait un plaisir de raconter sa vie à "Cet Ami" qui l'écoute captivé et la relance quand il y a le moindre blanc. Il ponctue son écoute de "mmmh ! mmmh !", quelques "c'est formidable" et toujours le sourire captivé et l'air attentif. Bref, j'admire le maître au travail (d'autant plus que incidemment la conversation de Profil 2 est quand même intéressante même si elle est très profil2centrée).

Au passage Profil 2 nous confirme que Profil 1 est consultante et est assez chiante mais enfin c'est sa coloc et patati et patata.

Bref, nous passons le repas de la façon suivante. Cet Ami regarde et écoute Profil 2. Profil 2 raconte sa vie PA-SSIO-NAN-TE (de temps en temps elle tourne la tête vers moi surprise de me voir encore présent à table), et moi je prends mentalement des notes devant un vrai professionnel (et en me disant que je ferais une putain de note de blog qui suintera l'envie, la jalousie et la haine).

Bref, CE N'EST PAS TOUT à la fin il faudra bien se quitter et là, l'estocade. Incidemment Cet Ami a laissé traîner, dans la conversation, que nous travaillons dans l'édition. (Petit cri gloussé qui finit dans l'aigu : "Ooohiii ! Mais ça aussi c'est intéressant !") "Cela vous intéresserait de venir à l'inauguration du Salon du Livre de Paris ?". Je le regarde bouche bée, avec des yeux ronds qui ferait tomber en pamoison un merlan frit. Qu'il est bon ! Je visualise l'auréole d'innocence qui surmonte sa tête et qui nimbe son air généreux et dévoué d'une aura lumineuse de chevalier sauveur.

"Oh ! Cela serait TELLEMENT cool."

Evidemment il faut prendre son adresse pour pouvoir lui envoyer. Génial ! Je suis le spectateur sidéré, un peu comme si j'avais assisté à un film en direct, en témoin indiscret. C'était presque impudique. Bref, Profil 2 prend un papier et au lieu d'écrire son adresse … elle inscrit son N° de portable et son adresse MSN.

Puis s'éclipse en disant "Ohlala ! Je suis en retard."

Cet Ami me regarde avec son sourire si innocent et me sort "Désolé Biquet, j'ai pas pu résister." Il prend cet air de gamin gourmand que l'on a surpris en train de dévorer la tarte aux pommes qui refroidissait sur le rebord de la fenêtre. Comment lui en vouloir ? On a finalement quand même pu discuter lors du café, mais le coeur n'y était pas pour moi et je faisais de gros effort pour masquer un certain énervement et ravaler des commentaires qui seraient allé de l'infini vénération à l'abjecte jalousie envieuse. Inutile de dire que je reverrai Cet Ami avec beaucoup de plaisir MAIS uniquement dans un cadre professionnel.

A posteriori je pense que ce mec ne calcule pas son talent. C'est de l'inné. Alors que les besogneux comme moi ramons comme des brutes incapables de saisir les signes, de bondir sur les ouvertures, de répondre aux suggestions, … ce mec le fait de manière quasi réflexe, instinctive. Bref, le chasseur à l'affut qui va descendre d'un coup (de fusil) la galinette cendrée qui surgit du fourré.

Conclusion, je cite ce grand intellectuel qui a illuminé la pensée du XXième siècle : "le monde est trop injuste" Cabiquéro. J'irai quand même sur le stand de Cet Ami pour voir si je peux croiser Profil 2 lors de l'inauguration (juste pour satisfaire ma curiosité).

2 Responses to “Vous travaillez dans la mode ?”

  1. lutrino dit :

    Biquet, je vois qu’au fil des post l’angoisse du célibat te pousse vers des sommets dans l’art de la tranche de vie. Là, on frôle la perfection. Vivant, pétillant, drôle, et finement relevé d’envie de jalousie et de haine 😉 Le côté désespéré et masochiste de la chute m’a ému.
    Si ce n’est que, AMHA, Ton Ami n’est pas chasseur.I
    l pêche à la mouche.

  2. Nev dit :

    … je sais pas, mais pas au vinaigre, en tout cas ! 😀

Leave a Reply