Ah cela fait du bien !!

D'une manière générale j'aime beaucoup les Etats Unis d'Amérique. C'est un pays d'une grande richesse et d'une incroyable diversité. J'aime aussi beaucoup les américains (et les américaines), ceux que j'ai rencontré m'ont paru courageux, travailleurs, extrêmement ouverts et d'une très grande gentillesse.

J'ai donc été très attristé par la campagne de francophobie orchestrée à l'échelle nationale américaine car la position française, vis-à-vis de la Guerre en Irak, ne correspondait pas à la vision d'un monde bi-polaire chère à l'administration Bush.

On a donc pu assister aux pantalonnades racistes et réductrices sur tous les clichés francophobes (en gros : lâches, sales, antisemites, désagréables, vulgaires, arrogants, cuisine de merde, culture de nul, etc. et, bien sûr, antiaméricains).

Le summum du ridicule fut atteint avec le renommage des termes french en freedom : freedom fries, freedom sauce, freedom dressing. Bon finalement c'est assez plaisant d'être associé systématiquement à la liberté. Et je me plaisais à continuer dans l'outrance me considérant comme le freedom citizen de la Freedom Republic.

Dans l'ensemble aujourd'hui les américains se rangent à l'opinion mondiale en considérant que la Guerre en Irak est un gigantesque gachis dramatique et douloureux et qui va laisser de profondes cicatrices dans les mentalités.

Par contre même si "the french were right" comme titrait récemment le Washington Post la campagne de francophobie continue. Les commentateurs, les humoristes bavent sur les français avec une belle constance qui frise l'absurde.

Il existe un site qui recense ces actes racistes http://www.miquelon.org/. Je m'y rendais occasionnellement mais je pensais que le flux de stupidités se tarirait avec l'absence de motif. Apparememnt il n'en est rien et cela semble continuer de plus belle.

Une explication avancée est que les français ne disposent pas d'une importante communauté aux Etats-Unis qui pourrait se plaindre et crier au scandale. Si ces mêmes attaques répétées l'étaient à l'encontre d'une autre communauté plus importante et mieux représentée (italiens, allemands, anglais, mexicains, coréens, japonais, etc.) il y aurait une telle levée de protestations que l'on crierait (à juste titre) au racisme. Mais comme les français ne disposent pas de groupes de pression on laisse continuer et on ne peut que soupirer devant l'exceptionnelle longévité de ces plaisanteries insultantes et racistes.

Une des preuves est que, durant les protestations qui émaillèrent la planète contre la guerre en Irak, certains petits malins créérent des sites anti-français (www.fuckfrance.com) et anti-allemands (www.fuckgermany.com). Et bien le site anti français existe ancore avec une régularité qui frise l'idée fixe et la monomanie.

C'est d'autant plus énervant que les nombreux américains que je cotoie sont foncièrement aussi choqué que moi par ces outrances verbales et ces attaques systématiques. Evidemment cela serait facile d'imputer ça à l' "américain moyen". mais je ne crois pas plus à l' "américain moyen" qu'au "français moyen". C'est une façcon un peu facile de se dédouaner en se séparant de la masse que l'on réduit à un agrégat réducteur et con auquel on projete

L'objectif de ses insultes est bien sûr de monter les gens les uns contre les autres. A cet effet la mauvaise réaction seraient de vitupérer contre les américains avec au moins autant de force et de bêtise que nos homologues outre-atlantique. Or, comme je suis persuadé que ces attaques ne reflètent pas l'état d'esprit d'une vaste majorité de citoyens américains je continue de hausser les épaules de tristesse et à les aimer sans parti pris et sans tenir compte des agissements de cette minorité active et gesticulante.

A cela il faut rajouter et reconnaître que ce phénomène est largement développé, encouragé et orchestré par monsieur Murdoch qui voue à la France une haine iraisonnée mais bien réelle. Ce magnat de l'information propriétaire de nombreux magazines, journaux, chaînes de télé, nous aime pas. Je sais pas trop pourquoi ! On se rappelle tous la Une du Sun offerte gratuitement à Paris, journal tabloid populaire britannique appartenant au group Murdoch :

 Bref, tout dans la finesse !

C'est pourquoi l'intervention de Bill Maher, dans son show, sur la France est un véritable baume sur le coeur. Oui, cela confirme qu'il y a plein de gens sympas aux Etats-Unis. Et que, même eux en ont marre de voir se propager des insultes continuelles sur le dos des français. Et cette fois, non seulement ils en ont marre mais ils le disent en utilisant les mêmes armes : l'humour ! J'espère que d'autres suivront.

Bill Maher est un humoriste américain qui a un talk show très politically incorrect. Il a une position libérale (dans le sens américain : tolérante et progressiste) et a plein d'ennemis parmi les neo conservateurs américains. En tout cas, par cette intervention, il s'est fait plein d'amis en France.

Sans transition, voici la vidéo avec les sous-titres.

Et merci à Sac de m'avoir fait découvrir cette video.

Leave a Reply