Un malheureux p’tit coup d’boule !

Bon, comme quelques millions de français j'ai vu la finale Italie-France dans laquelle il y a eu ce malheureux p'tit coup d'boule de Zidane sur Materazzi.

Bon certes c'est un poil énervant et, malgré toutes mes supplications, Dieu n'a pas vitrifié ce pays putride. Mais bon ! Maintenant ça va mieux et je me contenterai d'une bonne peste qui décimerai la population (et qui s'arrêtera à la frontière comme le nuage de Tchernobyl, sinon c'est moins drôle).

Par contre j'en parlais avec mon paternel qui me narrait l'incident Battiston de 1982. Donc on fête les 25 ans (avec un peu de retard c'était le 8 juillet).

C'est intéressant car, 25 ans plus tard, ce souvenir est encore très vivace dans son esprit et il le raconte comme un film d'aventure. Or juste avant mon départ en vacances je voulais voir à quoi cela ressemblait. La même curiosité qui me fit lire la madeleine de Proust me poussait à voir l'incident Schumacher – Battiston.

En fait, avec un peu de recul, je trouve cela intéressant car certes Zizou (que nous avons absous depuis) a fait une connerie que le talent d'acteur de notre ami italien a transformé en faute-crime.

Mais la faute de Schumacher était pas mal non plus. Ce qui est intéressant c'est que Schumacher et Materazzi étaient/sont réputés pour être des brutes épaisses en foot.

Enfin, en regardant une compilation de 7 minutes, ben déjà en version digest c'est assez passionnant au niveau des rebondissements, alors à le voir en direct cela a dû être très très très impressionnant.

 

Bon, personnellement le foot je m'en bats l'oeil. Mais quand c'est un match des bleus, ben, c'est bizarre mais cela me fait toujours plaisir quand ils gagnent. Et ça je le dois à une certaine coupe du monde de 1998. J'ai vraiment vibré avec eux.

Pas la peine de me dire que le foot c'est pour les crétins (ce que je suis peut-être), amateurs de Kro (ce que je ne suis plus), et que c'est un palliatif à la guerre, un éxutoire à la violence, que c'est blindé de fric et de sponsors, que la beauté du sport a déserté les stades, que les suporters sont d'affreux neo-nationalistes, etc. Suis pas d'accord et on ne se convaincra pas les uns les autres.

Leave a Reply