Le sex-shop qui fait froid dans le dos !!

Bon je suis allé au salon de Franckfort cette année. J'ai pas eu trop le temps de faire des compte rendu sur cet événement. Bah, sachez seulement que c'est un endroit assez bizarre, immense, réparti dans de nombreux halls, dans lesquels se retrouvent à peu près tout ce qui existe et gravite autour de l'édition : des auteurs, agents, éditeurs, imprimeurs, traducteurs, packageurs, scouts, etc. Et tous les pays du monde s'y retrouvent. Ce salon est un endroit impressionnant et un peu angoissant par son gigantisme.

Bref, cette petite introductuction contextuelle étant terminée, je retourne sur mon sujet initial de note de blog : LE SEX-SHOP QUI FAIT FROID DANS LE DOS !!

Je suis pas trop familier des sex-shop (si, si croyez-moi !), et encore moins des sex-shops allemands, mais je me doute que l'objectif d'un sex-shop n'est pas de vous faire froid dans le dos (mais plutôt, … enfin bref, passons). Ca c'est plutôt le but du train fantôme ou d'une maison hantée ou d'un bilan comptable.

Or, tout près de l'hôtel ou nous dormions, nous passions près d'un sex-shop à la décoration … effrayante ! En tout cas, qui me faisait dresser les cheveux sur la tête !

En effet, tous les matins à la lumière blafarde de l'aube naissante (une sorte de lumière tamisée fantômatique qui semble être l'apanage des grandes villes du nord de l'Europe en hiver) nous passions devant un sex shop dont voici la décoration extérieure :

 

La première fois que je la vis, je restais interdit devant le mauvais goût. Je sais que l'horreur est à la mode mais enfin l'association "cul + gore" ! Beurk, pas très ragoutant !

Au début je pensais à un canular, à une caméra cachée, meu non. Ceci doit représenter la décoration fantasmée du patron teuton de ce sex-shop.

Alors en gros plan cela donne ça :

 

Je vous rassure, éclairé la nuit par les espèces de spot, c'est encore plus lugubre, et cela doit donner envie de rentrer chez soi en quatrième vitesse pour regarder un épisode de Derrick.

D'ou une réflexion ultérieure. Cela doit être un sex-shop sponsorisé par une ligue de vertu allemande. En effet la chair doit être bien triste dans un tel endroit et l'acheteur potentiel, devant tant de laideur, ne doit plus avoir comme autre alternative que de faire demi tour dépité, déprimé et dégoûté.

Bon après il faudrait aussi regarder les stats du taux de suicide dans ce quartier, parce que le gars qui a ça comme vision depuis ses fenêtres, il doit sérieusement broyer du noir.

Leave a Reply